Archives du mot-clé 2014-S#22

The Roots : And then you shot your cousin

Revoilà les plus grands MC du hip-hop groove Américain, qui fédèrent autour d’eux tous ceux qui ont envie de toucher du doigt la fièvre créatrice de The Roots : treize albums avec celui-ci, intitulé sans détour « And then you shoot your cousin », et le duo fondateur n’a pas perdu un gramme de sa verve. Flow superbe, ambiances hyper travaillées, entre BO de film, façon Wax Tailor et hip-hop plus rageur. De très belles orchestrations lient ce propos musical pour livrer un album très concret, réaliste au sens où il dresse un portrait de nouveau très enrichissant de la quotidienneté, l’histoire d’une rencontre entre humain et urbanité, comme Frankenstein se retrouvant face à face avec son propre monstre. Un bel album de The Roots, qui reste la valeur sure de la scène hip-hop actuelle, mêlant tradition et modernité dans un dialogue des cultures, des générations, des genres aussi. Fédérateur lorsqu’il n’est pas novateur, comme sur l’excellent « Undun ».


Here are again the biggest MC of the American groovy hip-hop, who federate around them all those who want touch of the finger the creative fever of The Roots: thirteen albums with this one, entitled frankly  » And then you shot your cousin « , and the founding duet did not lose one gram of its eloquence. Flow haughtiness, atmospheres hyper worked, between soundtrack, by like Wax Tailor’s, and more furious hip-hop. Very beautiful orchestrations bind this musical subject to deliver a very concrete, realistic album in the sense that it draws up again a portrait very enriching of the everyday nature, the story of a meeting between human and urbanity, as Frankenstein finding himself face to face with his own monster. A beautiful album of The Roots, which remains them as the sure value of the current hip-hop scene, mixing tradition and modernity in a dialogue of the cultures, the generations, the genres also. Unifier when he is not innovative, as on excellent « Undun ».

Publicités

Kasabian : 48:13

C’est avec un album patiné à l’électro (« Doomsday »), parfois un rien abusive (« Explodes »), flirtant avec la BO de film (« Shiva », « Mortis », « Clouds »), que Kasabian nous revient enfin. Lire la suite Kasabian : 48:13

California Breed : Débridés | Unbridled

Il a accompagné ces trente dernières années plusieurs générations d’amateurs de rock, voire de hard-rock, à grand renfort de riffs bluesy : Glenn Hugues, qui n’est plus à présenter, avait refait parler de lui ces dernières années avec Black Country Communion, son projet avec Jason Bonham mais aussi Derek Sherinian (ex-Dream Theater, Planet X ..) et Joe Bonamassa. Il ne s’ennuie pas le monsieur ! Le revoilà, affublé d’Andrew Watt au chant sur le tout nouveau California Breed,  et son premier album éponyme où l’on retrouve le phrasé des Rolling Stones dans la démesure d’un Led Zeppelin, de véritables brûlots de rock, qui prouvent, si besoin était, que l’une des figures mythiques du genre d’une part assure encore et toujours après quarante ans de carrière, mais surtout, parvient à se renouveler au contact d’une génération plus jeune, qui a déjà, elle aussi, ses références, ses influences et ses lettres de noblesse. Que du bon !

He accompanied these last thirty years several amateurs’ generations of rock, even hard rock, with a lot of riffs bluesy: Glenn Hugues, who is not to be any more presented, had redone to speak about him these last years with Black Country Communion, his project with Jason Bonham but also Derek Sherinian (ex-Dream Theater, Planet X..) and Joe Bonamassa. He is not bored the sir ! Here he is again, decked out by Andrew Watt in the singing on quite new California Breed, and the first eponym album where we find the phrasing of Rolling Stones in the immoderation of Led Zeppelin, real firestones of rock, which prove, if need be, that one of the mythical figures of the genre on one hand sounds good again and again after forty years of career, but especially, succeeds in being renewed in contact of younger generation, who have already her self references, influences and must-have. Nothing else than good music !

Incognito : Amplified Soul

16 titres pour ce seizième album du collectif INCOGNITO, qui réconcilie, dans un travail de qualité irréprochable Prince, Marvin Gaye et la génération Nu Soul actuelle, Lire la suite Incognito : Amplified Soul

Sisygambis : le pouvoir de l’Art | The power of Art

Sisygambis est plus qu’un duo, plus qu’un projet, une aventure, une expérience. Celle qui a commencé sur la route de la soie, tandis que Christine Coulange et N’chan décidèrent de partir à la rencontre des peuples, avec la musique comme fil conducteur, comme ambassadrice Lire la suite Sisygambis : le pouvoir de l’Art | The power of Art