Carrières de lumières : matière au rêve | subject for dreaming


Pénétrer une véritable cathédrale de roche, et, le temps d’habituer ses yeux, être plongé dans un monde parallèle fait d’art et de lumière, pouvoir caresser la matière,

embrasser avec l’artiste la courbe d’une hanche, être ainsi entièrement transporté près de cinq siècles en arrière, n’est pas chose commune.

Photo : Jeff G.
Photo : Jeff G.

Les « Carrières de lumière », ouvertes depuis plusieurs années maintenant aux Baux en Provence (France) ont cette particularité de concilier lumière et musique dans cet espace inédit, permettant au public en cette année 2015 de prendre visuellement le crayon avec le grand Léonard de Vinci, pour tracer avec lui les lignes de force de ce qui représente pour le monde entier l’une des œuvres les plus colossales et intrigantes de tous les temps. L’accompagnement par le Carmina Burana de Carl Orff en aura sans aucun doute laissé plus d’un envoûté par cette rencontre subtile des trois matières : dessin, musique et minéral. Avec lui Raphaël et Michel-Ange s’associent durant 40 minutes pour livrer une approche originale de la peinture de la Renaissance, au cœur de laquelle surgissent les croyances et mythes d’un monde occidental en pleine mutation, louent les formes humaines, parmi lesquelles la femme, marguerite des marguerites, gage d’avenir, prend toute sa place, pour éloigner les démons de l’histoire et entamer plus sereinement le long chemin vers la modernité.

Ce véritable spectacle est précédé d’un bel hommage aux plongées exploratoires de Jules Verne, qui trouvent sur la matière calcaire des parois, le lieu idéal d’expression de leur étrangeté, de l’imprévisibilité de leur contenu, comme une invitation au voyage par tous les sens. Une vraie grande rencontre de ce type avec l’art, c’est rare. Cette année, plusieurs soirées de rétrospective des années précédentes ont été programmées (Monet, Renoir, Klimt, Gauguin, Van Gogh …). Gageons que les organisateurs conserveront pour les prochaines éditions cette excellente initiative. 2016 est d’ores et déjà placé sous le signe de Chagall, avec un nouveau spectacle disponible au printemps.

Photo : Jeff G.
Photo : Jeff G.

Précisons en outre que l’entrée aux Carrières peut être utilement couplée avec celle du château des Baux en Provence, haut lieu de l’histoire militaire médiévale, qui se présente plus comme un parcours éducatif que comme une visite à proprement dit de bâtiment historique, peu de constructions ayant été conservées par le temps et les vicissitudes de l’Histoire. En journée, des mises en scène des différents espaces de vie du château sont ainsi proposées, du lancer de projectiles à la forge des armes, sans oublier l’entraînement des archers. Une journée bien remplie, d’art et d’Histoire mais aussi et surtout d’histoires qui vont encore longtemps résonner, et se perpétrer  à travers la mémoire d’un public qui mêlent tous les âges sans difficulté, chacun pouvant trouver dans ce rafraîchissant intermède estival, matière au rêve.

Suivez notre chaîne Youtube | Follow our channel on Youtube


To penetrate into a real cathedral of rock, and, the time to accustom the eyes, to be plunged into a parallel world made by art and by light, to be able to caress the material, to embrace with the artist the curve of a hip, to be so completely transported about five centuries behind, is not common thing.

The  » Carrières de lumière « , opened for several years in the Baux-en-Provence village (France) have this peculiarity to reconcile light and music in this unconventional space, allowing the public in this year of 2015 to take visually the pencil with great Léonard de Vinci, to draw with him the lines of force of what represents for the whole world one of the most colossal and scheming of all times works. The accompaniment by the Carmina Burana by Carl Orff will undoubtedly have left more than a spellbound by this subtle meeting of three materials: drawing, music and mineral. With him Raphaël and Michel-angel join for 40 minutes to deliver an original approach of the painting of the Renaissance, at the heart of which appear the faiths and the myths of a fast-changing western world, praise the human forms, among which the woman, marguerite of marguerites, symbol of future, takes all her place, to take away the devils of the history and begin more serenely the long way towards the modernity.

Photo : Jeff G.
Photo : Jeff G.

This real show is preceded by a great tribute in the subaquatic explorations of Jules Verne, which find on the calcareous material of the walls, an ideal place of expression of their strangeness, the unpredictability of their contents, as an invitation in the journey by all the senses. A real big meeting of this type with the art is rare. This year, several evenings of retrospective of the previous years were scheduled (Monet, Renoir, Klimt, Gauguin, Van Gogh). Let us pledge that the organizers will keep for the next editions this excellent initiative. 2016 is already placed under the sign of Chagall, with a new show available on spring.

Let us specify besides that the entrance to Carrières can be usefully coupled with that of the castle of Les-Baux-en-Provence, high place of the medieval military history, which appears more as an educational route than as a visit of historic building, few constructions having been destroyed by the time and the events in the History. In the day, reconstitution of the various living spaces of the castle are so proposed, like the throw of missiles and the forge of weapons, without forgetting the training of the archers. A very busy day, of art and History but also and especially stories which are going to resound even for a long time, and to commit through the memory of a public which mix all the ages without any trouble, each being able to find in it refreshing summer interlude, subject for dreaming.

Site officiel | Official site (Carrières de lumières)

Publicités

Répondez | Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s